Nom Scientifique

Cocos Nucifera

Origine

Origine inconnue: le cocotier est probablement originaire d'Afrique, d'Inde ou de l'Extreme-Orient.

Description

La noix de coco est le fruit issu du cocotier, un arbre tropical de la famille des palmiers très répandu dans les pays tropicaux.

Quelques définitions
  • stipe: faux-tronc ou tige robuste de plantes terrestres comme les palmiers ou les bananiers
Catégories
Anecdotes
  • Qui avale une noix de coco fait confiance à son anus (proverbe africain)
  • Rien ne se perd dans le cocotier, toutes ses parties sont utilisables
  • Une noix de coco peut passer des mois dans l'eau et rester saine
  • Le cocotier est appelé « l'arbre aux cent usages » ou « l'arbre de vie » pour ses nombreux usages
Niveau de Difficulté
Ordre d'Investissement

$$$ Investissement élevé

Principaux pays producteurs
  • Indonésie: 18 983 378 tonnes
  • Philippines: 14 049 131 tonnes
  • Inde: 11 469 837 tonnes
  • Sri-Lanka: 2 575 230 tonnes
  • Brésil: 2 342 942 tonnes
  • Vietnam: 1 499 228 tonnes
  • Papouasie Nouvelle-Guinée: 1 202 792 tonnes
  • Mexique: 1 158 978 tonnes
  • Thaïlande: 895 000 tonnes
  • Tanzanie: 555 734 tonnes

* statistiques FAO 2017

Variétés les plus productives

Il existe trois grandes familles de cocotiers. Les grands cocotiers, les cocotiers nains et les cocotiers hybrides.

Techniques de culture
  • Culture d'apprentissage
Sol optimal

Pour donner de bons rendements, le cocotier a besoin d'un sol convenable, meuble, relativement riche et bien drainé. Si son sol de prédilection est celui des terrains sablonneux des côtes, un sol d'intérieur riche en calcaire et en chlorures lui est suffisant.

Climat optimal

Le cocotier pousse sous tous les climats tropicaux, dans les régions comprises entre l'équateur et 25° de latitude Nord et Sud. Il pousse particulièrement dans les régions cotières mais s'adapte aux régions non cotières sans grande difficulté. Les meilleurs rendements s'obtiennent dans les régions tropicales cotières avec une pluviométrie régulière, des températures et une humidité elevées.

Température optimale

Le cocotier aime les températures supérieures à 27°C.

Pluviométrie optimale

En poussant sur les côtes, le cocotier a à sa disposition une réserve d'eau certes salée mais dont elle peut s'accomoder. Elle peut donc traverser de longues périodes de sécheresse sans problème. En revanche, dans les zones de culture non-cotières, il lui faut des apports réguliers en eau pour obtenir de bons rendements. Même dans ce cas, elle peut résister à des période de sécheresse temporaire si l'humidité est satisfaisante.

Humidité optimale

Le cocotier aime l'humidité surtout en période de sécheresse.

Préparation du sol

Vous devez ameublir le sol en profondeur et lui assurer un bon drainage afin d'éviter toute stagnation qui pourrait entrainer les maladies et la pourriture des racines.

Semis

Les opérations de semis

Vous devez creser des trous de 1m50 de profondeur, 2m de rayon et espacés de 9m. Déposer au fond des trous, les jeunes plants de pépinière ayant au moins 1 an de maturité.

Intrants

Les sols cotiers affectionnés par les cocotiers sont riches en calcaire (apporté par les coraux et coquillages) et en chlorures (apporté par le sel marin). Pour obtenir de bons rendements, vous pouvez lui apporter un amendement en poudre d'os (phosphate de chaux) et en sel marin (chlorure de sodium).

Entretien

Jusqu'à la 4ème année de croissance, vous devez nettoyer et désherber les pieds des cocotiers afin d'éliminer toute concurrence. Vous pouvez également y apporter une paillis organique, plastique ou faite d'humus vivant. En adoptant une paillis de graminées, la parcelle de cocotier peut être utilisée comme patûrage pour nourrir les animaux d'élevage.

Récolte

Le cocotier commence à donner des noix au bout de 5 ans et ce pendant a peu près 60 ans. A partir de la première récolte, vous pourrez en obtenir de nouvelles les 3 mois environ. Chaque cocotier donne entre 100 et 200 noix par an suivant la variété. Pour récolter les noix, vous pouvez monter l'arbre et découpler le pédoncule qui les rattache au tronc à l'aide d'une machette. Vous pouvez également les détacher à l'aide d'un long baton dont le bout est muni d'une lame tranchante. Celà vous permettra de récolter les noix sans monter au sommet de l'arbre.

Association de cultures

Vous devez vous connecter pour voir cette partie. Connectez-vous ou inscrivez-vous!

Dangers et gestion de risque

Vous devez vous connecter pour voir cette partie. Connectez-vous ou inscrivez-vous!

Produits dérivés

Vous devez vous connecter pour voir cette partie. Connectez-vous ou inscrivez-vous!

Équipements stratégiques

Vous devez vous connecter pour voir cette partie. Connectez-vous ou inscrivez-vous!

    mood_bad
  • Aucun commentaire pour l'instant
  • Ajoutez une évaluation