Nom Scientifique

Ipomoea batatas

Origine

Amérique latine: Pérou ou Vénézuela

Description

La patate douce est une plante à racine tubéreuse très cultivée dans les pays tropicaux et subtropicaux. Ses tubercules sont de couleur et de forme variables, munies d'yeux qui donnent naissance à des tiges rampantes. C'est une culture facile et à fort rendement qui réussit bien dans toutes les régions chaudes. Sa culture a un cylce court et ne présente pas de saisonalité particulière. Elle peut donc se cultiver à n'importe quelle période de l'année, tant que les conditions météorologiques lui conviennent.

Autres noms
  • Sweet potato (anglais)
  • Batata (espagnol, portugais)
  • Batate (italien)
Catégories
Anecdotes
  • Les feuilles et les tubercules de la patate douce sont riches en anti-oxydants
  • Les feuilles contiennent plus d'éléments nutritifs que le chou
  • Elle sont également plus riches en protéines, bêta-carotène, calcium, phosphore, fer et vitamine C que l’épinard
Niveau de Difficulté
Ordre d'Investissement

$$ Investissement moyen

Principaux pays producteurs

Les plus grands producteurs de patate douce au monde sont:

  • Chine: 51 793 916 tonnes
  • Malawi: 5 908 989 tonnes
  • Nigéria: 4 145 488 tonnes
  • Tanzanie: 3 921 590 tonnes
  • Ouganda: 1 949 476 tonnes
  • Indonésie: 1 806 339 tonnes
  • Éthiopie: 1 755 855 tonnes
  • Angola: 1 680 146 tonnes
  • États-Unis: 1 450 250 tonnes
  • Viet Nam: 1 402 350 tonnes

* statistiques FAO 2019

Variétés les plus productives
  • Ticotea
  • Belmont
  • Spanish
  • Shanghai
  • Florida
  • Southern Queen
  • Pumpkin
  • Jersey
Techniques de culture
  • Culture sur sillons ou billons
Sol optimal

La patate douce s'adapte à tous les sols mais se plait bien dans les sols meubles, légers, acides avec un pH compris entre 4 et 5. Les sols lourds et argileux empêchent la bonne croissance des raçines et rendent la récolte difficile. Il se développe particulièrement bien dans les sols riches en humus. Vous devez limiter la teneur en azote du sol pour ne pas favoriser la surcroissance de la partie végétative au détriment des raçines.

Climat optimal

La patate douce aime les climats tropicaux à température élevée et à fort ensoleillement. Elle peut pousser jusqu'à 1200m d'altitude. Sa zone de culture s'étend de l'équateur aux 40èmes parallèles Nord et Sud.

Température optimale

La patate douce se plait dans les régions chaudes. Les optimums de température pour la croissance de la plante sont compris entre 20 et 25°C mais elle s'adapte sans problème à des niveaux compris entre 15 et 33°C. Le nuits froides de 15 à 20°C sont idéales pour une bonne croissance des tubercules.

Pluviométrie optimale

La patate douce a besoin d'un minimum de 600mm de pluie bien répartie sur la période de croissance. Pour assurer une bonne prise des  boutures, il est préférable de faire le semis dans un sol humide. En cas de semis par racines, il faut alors éviter les sols humides au risque que celles-ci ne pourrissent. La plante tolère la sécheresse. Il suffit alors de lui assurer un apport régulier en eau durant les périodes de tubérisation qui survienent entre 50 et 60 jours aprés le semis. Un bon drainage du sol est nécessaire pour éviter les maladies. Environ 1 mois avant la récolte, il faut veiller à maintenir le champ sec car l'exces d'humidité entraine alors l'éclatement des tubercules. En culture irrigué, il faut complètement stopper l'irrigation.

Humidité optimale

L'humidité relative du sol au moment de la plantation assure une bonne prise des boutûres. Elle favorise également un bon développement des tubercules lors de leur apparition. Cependant, un excès d'humidité peut causer des maladies et un éclatement des raçines en fin de culture. Un bon drainage du sol est donc nécessaire à cette période et toute irrigation doit être stoppée.

Préparation du sol

Un premier labour profond du sol (jusqu'a 60 cm de profondeur) est nécessaire pour bien ameublir le lit de semis. Une fumure de fond peut être épendue ensuite avant un second labour, léger cette fois-ci. Une petite période de jachère de 1 mois permet l'incorporation effective de la fumure au sol et la conversion des éléments nutritifs non assimiliables en substandes assimilables. La mise en place de sillons ou de butte peut être réalisée à la place du second labour.

Semis

La patate peut se multiplier par graines mais ces dernières sont difficiles à trouver en Afrique car la plupart des variétés qui y sont cultivées sont stériles. L'alternative la plus répandue est celle de la culture par boutures. Vous devez donc vous procurer des boutures saines auprès de fermiers voisins ou au marché. Si vous ne pouvez pas en trouver localement, vous pouvez d'abord faire germer les tubercules dont vous disposez et en développer ensuite les boutures.

Les semences

1 ha de patates nécessite a peu près 30000 à 70000 boutures suivant les variétés. Choisir des boutures de 40 à 50cm de long, avec 3 ou 4 noeuds. Laissez sécher les semences et faner légèrement pour limiter les risques de moisissure après semis. Éliminer complètement les noeuds et les feuilles de la boutûre. Les tremper ensuite dans l'eau chaude ou dans une solution fongique pour éliminer les maladies et les champignons.

Il est recommandé aux débutants de procéder à des semis réguliers échelonnés sur toute l'année afin de limiter les risques liés à la production et au climat. La récolte sera régulière et assurera des rentrées périodiques d'argent au producteur.

Opérations de semis

Pour le semis, placer les boutures au sommet des billons à des écarts compris entre 40 et 60cm suivant la variété. Les lignes entre les billons doivent être espacées de 70 à 90cm. Les boutûres sont enterrées à 25cm de profondeur avec un angle de 45°. Laissez une petite partie de la boutûre soit 10 ou 15 cm visible au dessus de sol.

Maladies, prévention et remèdes

1. Les ravageurs

    • les charançons sont les principaux ennemis de la patate douce dans les pays tropicaux. Ils font des trous dans les tubercules et y creusent des galleries. Ces dernières finissent par pourrir dans en terre ou dans le local de stockage. Pour les éviter, vous devez sélectionner des boutûres saines pour le semis et les mettre en terre dès le début de la saison des pluies, avant l'apparition des charançcons. Vous devez également observer des rotations stricts sur vos parcelles de cultures de patate.

 

    • les bruches provoquent la pourriture des tubercules en conservation. Pour les éviter, vous devez vous assurez que le local de conservation est hermétiquement isolé de ces insectes. Vous devez aussi faire attention à ne pas y introduire de racines déjà affectées.

 

    • les acariens provoquent le déssèchement puis la chute des feuilles de la patate. La plante finit par mourrir et le rendement en est fortement affecté. Il faut choisir des semences saines et s'assurer de travailler sur une parcelle saine.

 

    • les nématodes creusent des trous dans les tubercules et les font éclater. Seules les rotations de culture permettent de les éviter et de s'en débarasser.

 

2. Les maladies

    • la fusariose vasculaire qui attague les racines et entraine le flétrissement puis la mort de la plante. Il faut utiliser des boutûres saines et exempt de maladie pour s'en prévenir.

 

    • la pourriture sèche entraine un déssèchement de la plante et des racines. Le choix de semences saines permet généralement de s'en prévenir.

 

    • la nécrose des feuilles est causée par des potyvirus. Les rotation et le choix de variétés résistantes permet de la prévenir.

 

    • l'alternariose provoque des tâches noires sur les tiges et les feuilles. Le choix de boutûres saines permet de l'éviter.

 

    • la pourriture noire provoque le jaunissement des feuilles et le noircissement des tiges. Elle entraine églament l'apparition de tâches noires sur les tubercules. Choisissez des boutûres saines et effectuez des rotations fréquentes pour les éviter.
Intrants

La patate douce nécessite une bonne fumure si l'on veut en obtenir de bons rendements. Une fumure de 20 à 25 tonnes de fumier de ferme permet d'obtenir jusqu'à 20 tonnes de patate douce.

L'azote favorise le développement des feuilles de plante. Une carence en azote se traduit par un jaunissement des feuille et une mauvaise croissance de la plante.

La potasse assure la croissance des tubercules. Il favorise également leur résistance aux maladies. Une carence en potasse entraine un jaunissement du bouts des feuilles, l'apparition de tâches brunes dessus et une faible croissance de la plante.

Le phosphore assure un bon équilibre à la fumure. Sa carence entraine le brunissement des feuilles de la patate.

Entretien

Durant les deux premières semaines suivant le semis, vous devez maintenir l'humidité du sol afin d'obtenir une bonne prise des boutûres. Vous devez donc arrosez les boutûres en cas de sécheresse. Vous devez également éliminer toutes les mauvaises herbes pouvant entrer en concurrence pour l'eau et les éléments nutritifs du sol. Une fois les boutûres bien enraçinées, les besoins en humidité du sol baissent.

Il faut s'assurer que les tubercules ne soient pas exposées au soleil au risque de voir apparaitre les maladies ou des taches brûnes dessus. Elles seront alors également susceptibles d'être attaquées par les insectes. Les tubercules trop exposées à l'humidité finissent pas devenir bossues. Il faut veiller au bon drainage du sol dans le champ.

Récolte

Les tubercules atteignent leur maturité après 4 et 6 mois.

Le rendement

Les rendements de la patate douce sont généralement comprises entre 5 et 10 tonnes par ha sans apport d'engrais. En culture expérimentale et amendée cependant, il atteindre 20t par ha.

Produits dérivés

Vous devez vous connecter pour voir cette partie. Connectez-vous ou inscrivez-vous!

Transformation et conservation

Vous devez vous connecter pour voir cette partie. Connectez-vous ou inscrivez-vous!

Équipements stratégiques

Vous devez vous connecter pour voir cette partie. Connectez-vous ou inscrivez-vous!

Stratégies de vente

Vous devez vous connecter pour voir cette partie. Connectez-vous ou inscrivez-vous!

    mood_bad
  • Les commentaires sont fermés